• 91 Rue des Landes,
    78400, Chatou.
  • Téléphone
    06.73.50.77.79
  • Contact
    contactecolodgy@gmail.com

Blog Eco-Lodgy

Comment chiffrer le budget d’une extension de maison ?

Comment chiffrer le budget d’une extension de maison ?

calculer le budget d'une extension de maison

Faire construire une extension de maison a tout d’un merveilleux projet. A ceci près qu’agrandir l’espace de sa maison est quelque peu coûteux. Un prix qui va forcément vous amener à faire des choix quant aux matériaux ou au type d’extension que vous souhaitez avoir. 

Si vous avez pour ambition de faire agrandir votre salon, votre chambre ou de créer un tout nouvel espace de vie grâce à une extension de maison mais que n’êtes pas encore certain que votre budget soit adapté à vos envies, cet article devrait vous plaire. 

En effet nous souhaitons mettre à plat, l’ensemble des éléments et autres critères qui vont venir façonner le prix d’une extension de maison

Le prix dépend d’abord du type de l’extension

Si vous ne le savez pas encore, il existe 3 façon d’agrandir l’espace d’une maison : 

  • la véranda
  • la surévaluation
  • l’extension attenante

Comme vous vous en doutez, chacune de ces extensions va nécessiter plus ou moins de technique et de travaux pour se construire. Passons les en revue pour que vous sachiez un peu plus de quoi il en retourne. 

L’extension de maison par véranda

La construction d’une véranda est un projet à moindre coût si on le compare aux deux autres. Mais moindre coût ne veut pas dire négliger les travaux. La véranda peut être alimentée en eau, en gaz et en électricité si besoin pour devenir un véritable petit cocon à ciel ouvert. Qui n’a d’ailleurs jamais voulu avoir un petit jardin d’hiver ? 

Sur un plan esthétique la véranda se pose là, cependant elle demande plus de réflexion sur son isolation. Il y fait souvent froid en hiver et très chaud en été, à moins d’en faire une véritable extension vitrée dotée d’une dalle isolée et de vitrage performant.

L’extension attenante 

Inutile de trop s’éterniser, cette solution architecturale est la plus commune et la plus réclamée. Ce type d’extension permet facilement d’agrandir la surface au sol d’une pièce ou de permettre la création d’un autre espace de vie (en général, une chambre). Cette extension demande plus de gros travaux que la simple véranda, on comptera sur du terrassement, l’installation de fondations, une isolation plus performante etc…

La surélévation

La surélévation se prête parfaitement à la demande d’agrandissement de maisons de ville là où l’espace dans le jardin manque. Les mètres carrés ajoutés par la hauteur exigent des travaux spécifiques et donc bien plus coûteux que pour une véranda ou la construction d’une extension de maison attenante. 

Bien, à présent que vous en savez un peu plus sur les types d’extensions possibles, venons en au calcul du budget. 

Définir le budget de son extension de maison

Inutile de vous rappeler que le calcul du coût de votre projet dépend en grande partie de la complexité technique que votre futur agrandissement exige. La taille de l’extension joue un rôle dans le prix c’est vrai, mais il ne doit pas passer en premier lieu dans votre réflexion. 

Ce qui va déterminer le coût de votre projet sont bel et bien, les choix et exigences techniques : isolation, finition, terrassement, fondation etc…Les fourchettes de prix sont donc assez grandes pour chaque type d’extension. 

Mais dans les grandes lignes voici les prix que vous devez avoir en tête. 

  • Une véranda vous coûtera entre 1500 € et 3000 € du mètre carré
  • Une extension classique vous coûtera entre 1000 € et 2500 € du mètre carré
  • Une surélévation vous coûtera entre 1800 € et 2500 € du mètre carré

Quel mode de construction

Il ne suffit pas de poser des murs, des fenêtres et un chauffage pour faire une extension. Il faut qu’elle tienne dans le temps, il est donc important de bien connaître les différents types de fondations possibles. 

Si votre choix s’attarde sur la construction d’une extension de maison classique sachez que le : 

  • Une extension à ossature bois sur mesure (comme nous le faisons chez Eco-Lodgy) vous coûtera environ 1500 € du mètre carré
  • Une extension sur parpaing vous coûtera entre 1500 € et 2000 €
  • Une extension avec structure acier vous coûtera en moyenne 2000 € à 3000 €

La superficie à créer

On ne pouvait pas oublier le coût de l’extension liée à sa superficie. Pour faire simple, le prix n’est pas linéaire, il sera plus avantageux financièrement de faire construire une grande extension qu’une plus petite. 

Des coefficients sont appliqués pour le calcul du prix de la surface. Passer de 10m2 à 20m2 ne fera jamais doubler le tarif de l’extension. 

Quel espace créez vous ? 

Le prix de votre agrandissement de maison dépendra aussi de son utilisation. Chambre, salon, cuisine, salle à manger, ces espaces requièrent chacun un niveau de confort et d’installation différent qui se répercute sur votre facture plus tard. 

Renseignez-vous auprès du PLU

La Plan Local d’Urbanisme n’influence pas directement le prix de votre extension mais il vous aide à faire les bons choix en matière de construction. Pour rappel, le PLU est là pour recenser toutes les règles d’urbanisme de votre ville. Les couleurs des constructions, les matériaux utilisés etc… 

Ne pas y jeter un œil averti c’est prendre le risque de faire des choix qui iraient à l’encontre des exigences architecturales en vigueur et d’aller à l’encontre de quelques désagréments avec votre commune.

Le coût des études préalables 

Pour que votre projet soit mené à bien, il y a tout intérêt à ce que vous prévoyiez la réalisation d’une étude de faisabilité. Elle est selon nous indispensable car elle donne de riches informations sur la qualité de votre sol et de votre terrain dans sa globalité. 

Attention, celle-ci ne doit pas dépasser 1% du budget de votre extension. La réalisation d’études de faisabilité par un bureau d’études techniques (BET) revient en moyenne à 1500 euros TTC.

Ces analyses ne s’arrêtent cependant pas qu’à l’observation de votre sol mais s’intéressent aussi sur les performances énergétiques liées à la RT 2012 – qui sera d’ailleurs remplacée par le RT 2020 – de votre extension.

Le coût des démarches administratives

Il vous faudra aussi déposer un permis de construire ou une déclaration de travaux selon le cas de figure :

Dans une commune non réglementée par un PLU : il vous faudra remplir une déclaration de travaux si vous augmentez la surface de plancher ou l’emprise au sol de moins de 20m2. Vous demanderez un permis de construire au-delà, ou si vous portez la surface totale de votre maison à plus de 150m2

Dans une commune avec PLU : vous devrez faire une déclaration de travaux si vous créez une surface habitable de moins de 40m2. Faire la demande d’un permis de construire est obligatoire si vous créez une surface habitable de plus de 40m2.

Le permis de construire est également incontournable si vos travaux modifient la façade ou l’aspect extérieur d’un bâtiment situé à moins de 500m d’un monument historique, s’ils changent la destination d’un local et supposent de toucher à la structure ou encore si votre extension fait plus de 20m2 et qu’elle porte la surface de votre maison à plus de 150m2.

Related Post

fondation hors gel

Quelle profondeur de fondations pour une extension de maison ?

Author: Alain Chabod 0 Comment
quel formulaire extension de maison

Quel formulaire remplir pour une extension de maison ?

Author: Alain Chabod 0 Comment
comment savoir si extension maison possible

Comment être certain de pouvoir agrandir sa maison ?

Author: Alain Chabod 0 Comment

Leave your thought